Skip to main content

*NOUVEAU* La façon la plus facile de distribuer votre musique 🎵

Faites Vous Entendre Dès Maintenant !
iMusician logo
Toutes les inspirations

Interview de We Love Machines après la sortie de leur EP « Silver Eyes »

Partager cet article sur
We love machines logo

Daniel Werder et Timo Losli adorent les machines. Alors que jouer du rock commençait à les ennuyer et qu’ils se mettaient à fréquenter assidument les clubs, les deux jeunes producteurs bernois ont se sont mis à faire de la musique électronique. Ils ont sorti leur premier album « Short Circuit » sur iMusician Electronic en 2011 et ont commencé à expérimenter et faire des remixes pour des artistes comme Is Tropical, Housse de Racket et IAMX.

Souvent comparés à Justice ou Boys Noize, les deux artistes se font rapidement un nom sur la scène électro dance et jouent dans les plus gros festivals. Vainqueurs du prix Swiss Live Talents dans la catégorie meilleur représentation Electro en 2013, ils débutent l’année 2014 avec un EP explosif « Silver Eyes » qui combinent leur touche électro habituelle avec des sons plus dark et techno. Le titre se classe actuellement en 10ième position des German Club Charts.

Nous avons eu la chance de parler un peu avec ce duo talentueux avant leur représentation à Londres le weekend dernier.

Comment se passe ce début d’année ? Plus occupés que jamais ?

Nous venons de sortir notre nouvel EP « Silver Eyes » et nous jouons maintenant un tout nouveau set live avec un batteur; il se passe plein de choses !

Le mois dernier, vous jouiez au MAAG Halle à Zürich aux côtés de The Bloody Beetroots et Boys Noize. Quel effet ça fait de jouer en compagnie de ceux avec qui on vous compare et qui, de toute évidence, vous inspirent ?


C’était une experience extraordinaire. Nous avons ouvert la scène à 20:30 donc nous n'attentions pas beaucoup de monde. Mais en arrivant sur scène, nous nous sommes rendu compte que nous avions tort. La salle était pleine à craquer et les gens étaient à fond. C’était génial.

A quel point est-il important pour vous de jouer en live ? Est-ce que cela représente une grande partie de vos revenus ?


Pour nous, c’est très important, car cela nous permet de nous différencier d’autres qui jouent « seulement » des dj-sets. Même si nous jouons une version club réduite de notre set sans la batterie, nous avons des synthés et des gadgets sur scène et jouons exclusivement nos propres productions. Nous adorons aussi voyager et découvrir de nouveaux endroits. Et indéniablement, c’est une part importante de nos revenus.

Est-ce tout de même important pour vous de vendre votre musique ? Ou c’est simplement une manière de vous promouvoir pour jouer en live ?


C’est un équilibre: pour être programmé et pour jouer en concert, il faut sortir de la musique et attirer l’attention; et pour vendre des albums, il faut jouer en live. Financièrement parlant, les concerts sont plus importants pour l’instant.

Votre premier album “Short Circuit” est sorti en 2011. Etait-ce votre décision de sortir cet album vous-même ? Est-ce cela qui vous a permis de vous faire remarquer par des labels comme Kitsuné, pour lesquels vous avez ensuite remixé qui vous ont aidé à vous faire un nom et être plus visibles ?


Nous avons cherché à entrer en contact avec des labels connus, mais nous n’avions pas encore sorti de titre, ni de fans à l’époque, donc bien sûr c’était évident que nous n’allions pas signer de contrat à cette étape. Donc nous avons décidé de sortir notre album nous mêmes, et nous avons alors cherché des agrégateurs qui intégraient aussi Beatport. Lorsque nous avons trouvé iMusician et constaté qu’en plus la start-up était suisse, notre décision était prise.

Votre musique est disponible sur YouTube. Comment avez-vous pris votre décision ? Est-ce seulement pour la promotion que cela apporte, ou cela génère-t-il de réels revenus supplémentaires ? Pensez-vous que c’est devenu un canal de distribution incontournable ?


Pour le moment, il s’agit plus d’un outil de promotion que d'une source de revenus. Nous avons décidé de mettre notre musique en ligne parce que nous avons remarqué que pour beaucoup de gens, particulièrement les jeunes, YouTube est aujourd'hui la principale plateforme où ils écoutent de la musique.

Votre dernier EP est plus sombre et parfois plus dur que ce qu’on entendait à vos débuts. Est-ce une direction que vous prenez consciemment ? Dans quel genre de lieux aimeriez-vous jouer idéalement dans le futur ?


Nous n’avons pas fait cela exprès, c’est seulement arrivé comme ca. Mais nous attendons avec impatience de pouvoir refaire des morceaux avec des voix. Nous pensons aussi à intégrer le nouveau set live et ses percussions dans nos productions. Concernant les lieux, nous cherchons plutôt à jouer dans des salles de concerts, dans lesquelles les gens sont vraiment là pour la musique.

Recevez-vous de nombreuses demandes de remixes ? Est-ce une partie importante de vos revenus ? C’est aussi une bonne manière de se faire des contacts et de jouer live ?


Actuellement, les remixes sont plutôt de la promo pour nous que des revenus. Le remixe pour Is Tropical par exemple nous a permis de toucher de nombreux nouveaux fans. Et peut-être d’introduire Is Tropical à certains de nos fans en retour qui ne les connaissaient pas. Bien sûr pas dans les mêmes proportions.

Quel instruments utilisez-vous pour enregistrer et produire? Et pour jouer en live ?


Pour produire, nous utilisons Logic Pro. Nous essayons aussi d’incorporer plus d'éléments organiques dans nos productions, cela peut aller des guitares ou synthétiseurs analogiques jusqu'à des shakers live ou des applaudissements. Pour nos sets live, nous utilisons MS0, DSI Prophet, Arturia Minibrute et nos ordinateurs portables avec Ableton Live.

Lorsque vous regardez ce qui s’est passé ces dix dernières années, selon qu’est-ce qui a le plus changé en termes de technologie musicale ?


Le fait que les ordinateurs et les logiciels soient devenus si puissant, si puissants que produire de la musique est devenu moins dépendant du matériel et accessible à un tas de gens.

Nous vous suivrons avec attention cette année, à l’affut de plus de super musique. Merci beaucoup pour votre temps !


Consultez les prochaines dates de concert de We Love Machines.

You can see We Love Machines' upcoming tour dates.

Partager cet article sur
Newsletter iMusician

Tout ce dont vous avez besoin. Tout en un seul endroit.

Obtenez des conseils sur la façon de réussir en tant qu'artiste, recevez des remises sur la distribution de musique et recevez les dernières nouvelles d'iMusician directement dans votre boîte de réception ! Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale.

Loading...