Skip to main content

*Nouveau* Collectez des pre-saves dès le premier jour avec Artist Hub Pro💚

Artist Hub
iMusician logo
Artistes à suivre

Sortie de la semaine : Sunny Girls

  • 30 juin 2021, mercredi
Partager cet article sur
Le groupe espagnol Sunny Girls

Sous le nom trompeur de Sunny Girls et leur apparence de bon garçon, se cache un groupe de hooligans musicaux de Barcelone prêts à toutes les expériences exotiques pour une bonne fête. Vous êtes curieux ? Alors écoutez leur nouveau single post-reggaetonien Cibeles, sortie distribuée dans le monde entier via iMusician.

Nous avons discuté avec Arnau, "alma mater du groupe", pour en savoir plus sur le groupe, les concerts punk les plus fous auxquels ils ont participé, et ce qu'ils ont prévu pour 2021 :

Qui est Sunny Girls ?

Sunny Girls est un groupe de Barcelone né d'un projet solo du chanteur (Arnau) et s'est ensuite formé en tant que groupe. Outre lui, nous sommes Albert (guitare), Álvaro (guitare et claviers), Sergi (claviers), Sunyol (basse) et Iñaki (batterie). Nous sommes actifs depuis 2018 et cette année nous avons sorti notre premier full-length, Missbehave. Nous sommes un groupe très orienté live, essayant de proposer des shows pleins de folie et de débauche. Musicalement, nous nous définissons comme du pop-rock avec un cœur punk, s'abreuvant de mille influences différentes et toujours pour créer des chansons dansantes.

Peux-tu nous parler de ton nouveau single Cibeles ?

Cibeles est un titre un peu particulier pour nous ; non seulement c'est un genre que nous n'avons pas l'habitude de jouer, mais c'est le premier titre que nous avons enregistré de manière 100% digitale. J'ai eu un été où j'ai écouté beaucoup de reggaeton, un style que j'avais toujours considéré comme "inférieur" ou musicalement inintéressant, mais mon changement d'attitude s'est produit après avoir vu Yung Beef en concert, c'était le concert le plus punk et le plus sauvage auquel j'avais jamais assisté. J'ai commencé à m'intéresser à la scène urbaine dite "underground" de Barcelone en particulier et d'Espagne en général, et j'ai découvert des artistes comme Albany, Soto Asa ou La Zowi qui faisaient des cascades impensables à partir de ces rythmes.

J'ai composé ce morceau avec Álvaro, qui avec son projet personnel (Ivory.the) jouait déjà ces genres. Au niveau instrumental, l'idée était de mélanger le reggaeton avec des arrangements de cordes et, au niveau des paroles, nous avons écrit une chanson sur notre haine de Madrid (un petit mème que nous avons entre nous) et notre insatisfaction politique. On s'est dit que ce ne serait pas honnête de parler de "venir de la rue" ou de ces clichés du genre, car ce n'est pas notre réalité. Le morceau existe depuis 2019 et a circulé parmi nos proches, mais nous avons pensé que le moment était venu de le remasteriser et de le sortir au public pour qu'il puisse profiter d'un été plein de danse.

Artwork de la sortie Cibeles par Sunny Girls

Cibeles - Pochette Officielle

Pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours sur Spotify et d'autres plateformes de streaming et de téléchargement ?

Nous n'avons jamais été trop intéressés par le jeu des streams et des playlists, cela nous a toujours semblé superficiel et malhonnête, mais petit à petit on se rend compte qu'il est important d'avoir une bonne stratégie de sortie numérique, qui peut être très utile pour toucher plus de monde. Étant un groupe indépendant et agissant en tant que nos propres "managers", il est difficile de tout garder en tête et d'être constamment conscient de ces choses, ce qui finit par nous épuiser. Depuis que nous avons formé Malapata Records, un label indépendant entre plusieurs amis, et depuis que nous travaillons avec iMusician, nous avons réussi à trouver un équilibre entre ne pas avoir à être au top de tout cela toute la journée et être capable de créer une stratégie puissante pour ce que nous voulons réaliser. Le secret pour nous a été de faire les choses avec du temps et de l'intention ; il ne s'agit pas de télécharger des choses sur Spotify, il s'agit de savoir où vous voulez aller et quel est le bon chemin. Dans ce sens, nous sommes heureux de développer des stratégies de sortie et de distribution que nous pouvons facilement gérer.

Quels sont vos projets pour cette année ?

Pour l'instant, nous partons en vacances, et en septembre nous verrons comment nous continuerons. Sans euphémisme, la scène des groupes indépendants et émergents est très compliquée et, bien que maintenant les salles ouvrent, il y a beaucoup d'artistes, grands, moyens et petits, qui joueront avant nous. Nous savons que dans notre petit circuit local nous pourrons jouer, mais évidemment nous aspirons à sortir de la ville et à atteindre des scènes plus importantes. Si tout va bien, nous sortirons un autre single avant la fin de l'année, et je continuerai à écrire des chansons pour le prochain album. À partir de là, il s'agira de trouver comment toucher un public plus large, mais nous ne sommes ni pressés ni sous pression. Nous voulons passer un bon moment et faire de la musique qui en vaut la peine, et nous sommes heureux d'être arrivés jusqu'ici.

Rejoignez Sunny Girls dans notre communauté de plus de 200 000 artistes indépendants.

Partager cet article sur
Suivre cet artiste sur
Newsletter iMusician

Suivez l'actualité

Recevez les dernières nouvelles, conseils et astuces en matière de business de la musique. Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale arrive directement dans votre boîte email.

Loading...