Skip to main content

Essayez les Artist Pages GRATUITEMENT dès maintenant ! 💅

Obtenir
iMusician logo
Tous les articles du blog

Deezer supprime 26 millions de titres de son catalogue et lance un nouveau modèle de rémunération en France

Partager cet article sur
Deezer Deletes Tracks iMusician

À la fin de l'année dernière, Deezer a présenté son nouveau modèle de rémunération « Artist Centric ». Le système est actuellement en cours de déploiement en France. Suite à ces mises à jour, l'entreprise a décidé de supprimer 26 millions de titres de son catalogue.

Le modèle de rémunération “Artist Centric” de Deezer : toutes les informations pertinentes

Il n'y a pas si longtemps, nous avons parlé du nouveau modèle « Artist Centric » de Deezer. En collaboration avec Universal Music Group, la plateforme de streaming a décidé de modifier son système de rémunération “pour mieux récompenser les artistes tout en améliorant l'expérience des fans”. Ce modèle a été mis en place à la fin de l'année dernière et est actuellement déployé en France.

Dans un communiqué de presse officiel, les entreprises ont annoncé qu'elles visaient à “développer un modèle économique qui reflète mieux la valeur réelle des relations entre les artistes et les fans”. Ce nouveau système bénéficie principalement aux artistes professionnel·le·s qui génèrent un minimum de 1 000 streams mensuels par un minimum de 500 auditeur·rice·s uniques et qui bénéficient désormais d'une “double augmentation” de leurs redevances. En d'autres termes, les streams des artistes entrant dans cette catégorie seront comptabilisés doublement. En outre, si une chanson a été activement recherchée par un·e fan plutôt que diffusée à l'aide d'algorithmes, l'augmentation est à son tour doublée.

Pour rémunérer ses artistes professionnel·le·s, Deezera commencé à démonétiser tous les contenus de “bruit blanc”, qu'il décrit comme des “uploads sans engagement significatif ». Ce type de contenu étant devenu très populaire en ligne, l'objectif de la plateforme est de s'assurer que la musique ne se noie pas « dans une mer de bruit”. La mise à jour contient également un élément centré sur l'utilisateur·rice avec un plafond de monétisation mensuel de 1000 streams par utilisateur·rice individuel·le. En octobre 2023, Music Business Worldwide a expliqué que si une personne joue 2000 streams en un mois, chacun d'entre eux sera comptabilisé à 50 %. Ainsi, tous les streams sont toujours monétisés, mais à un taux inférieur. De cette manière, Deezer peut distribuer l'argent plus équitablement entre les artistes sans favoriser certain·e·s musicien·ne·s par rapport à d'autres. Ce système a également été mis en place pour lutter contre la fraude au streaming, qui se produit lorsque des fraudeur·se·s lancent plusieurs comptes pour diffuser la même chanson de manière répétée.

Deezer supprime 26 millions de titres

Suite à ses mises à jour, Deezer a récemment annoncé avoir supprimé 26 millions (!) de titres de son catalogue. Selon MBW, cette décision a eu un impact sur près de 13 % de l'ensemble de la musique disponible sur la plateforme. Parmi les titres supprimés figurent des morceaux ne contenant que du bruit, des albums mono-pistes et des morceaux écoutés zéro fois au cours des 12 derniers mois. Les titres des “faux·sse·s artistes” ont également été supprimés. Bien que l'on ne sache pas exactement ce que cela signifie, les suppressions semblent concerner les personnes qui font de la musique avec l'IA.

Si les récentes décisions de Deezer ne sont pas nécessairement négatives, la suppression de morceaux n’ayant pas été streamés soulève des inquiétudes, en particulier pour les nouvelles·aux artistes. Le problème réside dans le message envoyé par l'entreprise : les morceaux qui ont du succès ont de la valeur, tandis que ceux qui n'en ont pas sont considérés comme de l'encombrement. Cela peut être décourageant pour les nouvelles·aux artistes qui ont déjà du mal à attirer des auditeur·rice·s. Il est important de rappeler que ces chansons n'apparaissent pas par magie sur les plateformes de streaming, car les musicien·ne·s doivent investir de l'argent pour les diffuser par l'intermédiaire des distributeurs de musique. Étant donné que les morceaux sans aucun stream ne coûtent pas plus aux services de streaming qu'un peu d'espace sur leurs serveurs, il convient de se demander s'il est vraiment nécessaire de les supprimer.

Prêt à diffuser votre musique?

Distribuez votre musique sur le plus grand nombre de plateformes de streaming et de boutiques dans le monde entier.

Commencer maintenant
Share Post:
Partager cet article sur
Newsletter iMusician

Tout ce dont vous avez besoin. Tout en un seul endroit.

Obtenez des conseils sur la façon de réussir en tant qu'artiste, recevez des remises sur la distribution de musique et recevez les dernières nouvelles d'iMusician directement dans votre boîte de réception ! Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale.

Newsletter iMusician

Tout ce dont vous avez besoin. Tout en un seul endroit.

Obtenez des conseils sur la façon de réussir en tant qu'artiste, recevez des remises sur la distribution de musique et recevez les dernières nouvelles d'iMusician directement dans votre boîte de réception ! Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale.

Loading...