Skip to main content

*Nouveau* Collectez des pre-saves dès le premier jour avec Artist Hub Pro💚

Artist Hub
iMusician logo
Tous les articles du blog

Passez au niveau supérieur grâce aux fichiers Stems

Partager cet article sur
Stems 1600

Native Instruments a récemment présenté un nouveau format de fichiers appelé Stems. Comme le suggère son nom, il permet aux producteurs de créer un fichier contenant quatre pistes séparées, individuellement accessibles avec le logiciel adéquat. Il n'est pas difficile d'imaginer la multitude de possibilités que cette nouvelle innovation va apporter au mixing live. Nous nous sommes penchés de plus près sur ce nouveau format et avons contacté Jonas Körwer de Native Instruments. Vous allez pouvoir constater que les fichiers Stems ne seront pas seulement révolutionnaires pour les DJ et les producteurs mais aussi pour les artistes.

Comment créer un fichier Stems?

Pour créer un fichier Stems, vous aurez besoin d'avoir accès au projet DAW original et le "bouncer" en quatre pistes séparées. Körwer explique: “Si vous avez fini de produire une piste en utilisant par exemple, Ableton, vous pouvez alors séparer votre piste en quatre groupes (exemple; batteries, basse, synths et voix), bouncez-les et incorporez-les dans le Stem Creator accompagnés du fichier master. Le Stem Creator (disponible en téléchargement beta gratuit sur stems-music.com) créera alors un fichier stems.mp4 en partant des cinq pistes individuelles.

Si vous n'arrivez pas à télécharger le Stem Creator, vous pouvez aussi télécharger deux fichiers PDF, un "lisez-moi" et un manuel pour créer des Stems. Le manuel rappelle aux utilisateurs d'exporter les fichiers en format WAV ou AIFF, le Stem Creator acceptant uniquement les fichiers audio non compressés, cela pour assurer une qualité optimale. Un fichier Stems fera en moyenne 70 Mo.

Il est également essentiel que les quatre pistes soient alignées avec la piste stéréo principale avant de les télécharger dans le Stem Creator. Une fois que les fichiers ont été téléchargés dans le Stem Creator, ils peuvent être nommés. Les utilisateurs peuvent aussi choisir une couleur pour mieux les organiser et pourront ensuite ajouter les métadonnées à la piste (artiste, titre, label, date, etc...). Pour finir, les volumes devront être ajustés dans le Stem Creator (compressor, limiter) entre le mix des Stems et le fichier de la piste principale “Pour que vous n'entendiez pas de différences lorsque vous passez de l'une à l'autre” comme l'explique le manuel. Vous êtes maintenant prêt à exporter votre fichier.

Un choix évident serait de créer une piste Stem contenant les batteries, une autre pour la basse, une troisième pour les instruments principaux et une dernière pour les voix. Rendez-vous sur Beatport pour en savoir plus et pour commencer à expérimenter avec les fichiers Stems. Pour plus d'info sur comment créer un fichier Stems en utilisant le Stem Creator, n'hésitez pas à regardez ce tutoriel: https://www.youtube.com/watch?v=G5xB-cJvkuc.

Un format ouvert

Körwer de Native Instrument a partagé plus de détails concernant le processus de codage réel. Il explique ainsi: “Un fichier Stems utilise le format MP4, ce qui signifie qu'il peut être lu par tous les lecteurs compatibles avec les fichiers MP4 comme par exemple, iTunes".

La plus grande innovation – la possibilité d'avoir accès à quatre différentes parties de la piste – est pour l'instant uniquement disponible en utilisant le logiciel pour DJ de Native Instruments, "Traktor". Il permet aux utilisateurs de "contrôler les différentes pistes, leurs attribuer des effets, ajuster les volumes etc”, nous précise Körwer.

“Le format Stems est un format ouvert. D'autres fabricants peuvent y contribuer. Dans ce but, un outil pour les développeurs sortira bientôt sur stems-music.com. Ainsi, toutes les librairies DSP et les spécificités du format seront à la disposition du publique et les autres fabricants seront invités à les intégrer à leur propre logiciels. Ce projet suscite déjà de l'intérêt, mais la balle est maintenant dans le camp des autres entreprises.”

Test d'endurance

Stems étant tout nouveau sur le marché, c'est encore rare de trouver un DJ qui l'utilise déjà. Hormis Traktor, Serato est un autre logiciel largement utilisé où Stems y apparaîtra vraisemblablement lorsque Native Instruments sortira son outil pour développeurs. DJ Steve Canueto a résumé pour digitaldjtipps.com sa première expérience avec Stems. Il déclare ainsi “Il y avait tellement de choses auxquelles penser, je me suis senti un peu déconnecté du résultat final”. Canueto ajoute “qu'il est facile d'oublier que vous n'êtes PAS en train de jouer une piste Stems”. Vous vous retrouvez alors décu quand vous réalisez que vous êtes en fait en train de jouer un fichier MP3 classique qui ne vous permet bien évidemment pas de booster la ligne de synthé ou une voix en particulier”.

Il partage deux autres importantes observations. En premier lieu, la plupart des gens dans le public ne réaliseront pas ce que vous êtes réellement en train de faire, ne vous attendez donc pas à une ovation particulière pour vos compétences en terme de mixage. En second lieu, Canueto explique qu'il s'est senti “revigoré” après l'expérience. Après 20 années comme  DJ, le job peut parfois être ressenti comme une routine. “Toutefois, Stems signifie que j'ai du bosser dur pour une fois, et ce n'est pas une mauvaise chose!”

Nouveaux revenus pour les artistes

Les Stems ne s'adressent pas seulement aux DJ, ils génèrent aussi des revenus pour les artistes dont la musique est jouée. Un fichier Stems sera plus cher qu'un fichier MP3 classique, le prix n'étant pas encore fixé. L'exemple utilisé plus haut avec Beatport a été vendu environ $3 (ou 2,60 en euros). Les labels qui ressortent des chansons moins récentes pour les rendre disponibles en tant que fichiers Stems pourraient demander plus d'argent. Dans tous les cas, les artistes toucheront eux aussi plus de revenus. Traxsource, Bleep, Wasabeat, Beatport, Junodownload et Whatpeopleplay vendent actuellement des fichiers Stems, la plupart des plateformes de téléchargement sont donc dans le coup.

Mais ce n'est pas qu'une histoire d'argent. Körwer est certain que “les artistes bénéficierons de plus d'exposition, les passages les plus marquants et les lignes de basses pouvant être réinterprétés par les DJ. Stems leurs offre du jamais vu en terme de possibilités pour créer des mash-ups et des remixes en live.”On peut facilement imaginer deux producteurs en train de construire à partir de zéro deux pistes individuelles avec pour but de parvenir à des résultats incroyables une fois leurs Stems échangés. Bien que Stems semble particulièrement s'adresser aux producteurs et aux DJ, il pourrait être utile pour les mélomanes ordinaires d'obtenir les logiciels nécessaires et être enfin en mesure de gommer une ligne de chant ennuyeuse provenant d'une piste par ailleurs géniale.

Vous produisez votre musique? Les articles suivants pourraient vous intéresser:

Partager cet article sur
Newsletter iMusician

Suivez l'actualité

Recevez les dernières nouvelles, conseils et astuces en matière de business de la musique. Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale arrive directement dans votre boîte email.

Loading...