Skip to main content

Festivités de fin d'année ! économisez jusqu'à 50% 💸

En savoir plus
iMusician logo
Tous les guides

Guide DIY des relations publiques (PR) : Comment être son propre attaché de presse

Guide DIY Relations Publiques PR

La sortie de votre nouvel album pointe le bout de son nez et vous voulez que le monde entier soit au courant. Comment transmettez-vous l'information ? A moins que vous ne crouliez sous des sommes astronomiques et pouvez dès lors vous payer une agence professionnelle de relations publiques (RP), vous risquez bien de vous la jouer solo. Ce guide vous permettra de comprendre les bases des RP de l'industrie musicale et permettra à votre sortie d'avoir la couverture médiatique qu'elle mérite.

Qu'est-ce qu'un RP et que peut-il faire pour vous ?

Les relations publiques consistent principalement en une stratégie de communication : cela réside en la construction d'une relation efficace avec les journalistes en leur offrant du contenu qui attirera leur public-cible. Pour les artistes, c'est simplement le meilleur moyen d'avoir son nom diffusé, le but ultime étant d'avoir une équipe de journalistes qui parlent, écrivent et promeuvent votre travail. Que vous soyez un artiste émergent ou un groupe bien établi dans le milieu, les RP sont extrêmement précieuses. Pour les jeunes talents, c'est une opportunité pour se construire une réputation et toucher un public plus large, qui découvrira votre musique et votre univers. Pour les artistes déjà plus établis, les RP peuvent vous permettre de définir et affirmer votre image publique.

Alors, par où commencer ?

Tout dépend de la trame de l'histoire que vous voulez construire. Chacune dépendra d'une stratégie différente. Les RP traditionnels se focalisent surtout sur la création d'un bon communiqué de presse. Celui-ci est formel, d'à peu près une page de longueur, et parle essentiellement d'une nouvelle à transmettre à la presse. Dans l'industrie musicale, les types de communiqués de presse les plus communs sont par exemple une sortie d'album (afin que les journalistes parlent de celui-ci) ou l'annonce d'une tournée (qui invite les journalistes à parler de chacune des dates, tout en leur offrant des accréditations afin de couvrir l’événement de manière optimale). Un communiqué de presse est généralement écrit de la même manière qu'un article de journal. Toutes les informations importantes en en-tête, une première phrase accrocheuse et une introduction pour attirer l'attention du journaliste. Vous trouverez de nombreux exemples en ligne, et vous pouvez même découvrir des modèles destinés à l'industrie musicale ici et là.

Trouvez les bons journalistes, et lancez-vous!

Une fois votre communiqué de presse prêt à être lancé à la face du monde, vous pouvez commencer une liste de médias potentiellement intéressants avec les détails des journalistes, blogueurs et radios qui opèrent dans votre champ d'action. Cette liste vous permettra d'avoir un bon suivi de vos messages : pensez néanmoins à indiquer aux journalistes en quoi cette information leur est utile. La partie la plus important ici, c'est de bien faire vos leçons. Ne faites pas une liste de centaines de journalistes en espérant qu'ils mordront tous à l'hameçon. Cherchez les journalistes dont votre style musical les intéressent le plus, et essayez un email personnalisé à chacun. Un message personnalisé prend certes plus de temps mais garantit de meilleures réponses de la part des médias. Les publications les plus importantes ont plusieurs journalistes couvrant divers sujets. La dernière chose que vous souhaitez, c'est d'envoyer votre album de techno à un journaliste spécialisé dans le rock. Mauvaise presse pour vous, qui prouve à quel point vous n'avez pas bien fait vos recherches. Dans un monde où l'on reçoit une cinquantaine de communiqués par jour, chaque détail est crucial. Lisez les articles des journalistes qui vous intéressent. Intéressez-vous à leur style d'écriture et quels sont les champs qu'ils couvrent. Suivez-les sur Twitter et cherchez ce qui les passionnent. Le but ultime ici est de construire une relation personnelle avec eux, et le meilleur moyen est simplement de prouver que vous savez à qui vous parlez et respectez leur travail. Avec un peu de chance, ils vous montreront le même respect en retour.

Votre email n'a pas reçu de réponse : que faire ?

Vous avez terminé votre communiqué de presse, l'avez envoyé aux personnes adéquates, et contre toute attente, vous n'avez pas reçu de réponse de certains. Ne soyez pas découragé, cela arrive constamment, et particulièrement si c'est la première fois que vous faites ce genre de chose. Les RP sont un monde à part, qui privilégie les relations à long-terme. Dès lors, ils privilégieront les annonces de gens qu'ils connaissent déjà plutôt que des petits nouveaux. Sans oublier que les journalistes reçoivent des dizaines d'email par jour et qu'il faut dès lors qu'ils trient leurs informations. Si vous n'avez pas eu de retour de certains, le mieux est de faire un suivi. Voici quelques règles importantes à garder en tête afin de conserver de bonnes relations avec les journalistes.

L'art délicat du suivi des emails

La règle d'or, c'est d'envoyer un email dans les 3-4 jours suivant votre premier message. Néanmoins, assurez-vous de simplement demander s'ils ont bien reçu ledit email : ils l'ont certainement à quelque part, mais il vous faut également leur offrir quelque chose de plus : une interview exclusive, peut-être des informations supplémentaires sur votre tournée. Si votre première approche n'a pas attiré leur attention, essayez un autre angle d'attaque pour piquer leur intérêt. Si c'est votre première fois, n'hésitez pas à appeler les journalistes pour vous présenter afin de briser la glace. Certains journalistes préfèrent les emails, donc utilisez le téléphone avec parcimonie.

La règle cardinale : ne harcelez pas les médias

Règle numéro 1 : ne devenez pas une plèbe ! De nombreux emails de relance et des coup de fils à répétition ont l'effet inverse de ce que vous voulez produire. Vous allez entamer votre image de marque et faire des médias votre ennemi. Au contraire, vous voulez jouer sur du long terme : relancez-les une fois ou deux, et laissez tomber. Les journalistes ont une raison de ne pas vous contacter, et de votre côté vous souhaitez gardez un bon contact avec eux. Admettez votre défaite sans gène : même si votre histoire peut paraître passionnante à vos yeux, cela n'est parfois pas pareil avec le journaliste et le lectorat.

Racontez une bonne histoire, et le reste suivra

Le conseil ultime : racontez une bonne histoire. Essayez de réfléchir objectivement à votre dossier de presse en y mettant des éléments qui attireront l'attention du public. C'est lui que vous visez. Mettez-vous à la place des médias et de votre lectorat cible en vous demandant quelle sera la meilleure histoire à raconter. Si vous avez des nouvelles surprenantes ou une histoire personnelle à partager, le reste découlera naturellement. Bonne pêche !

Partager ce guide sur
Newsletter iMusician

Suivez l'actualité

Recevez les dernières nouvelles, conseils et astuces en matière de business de la musique. Tout ce dont vous avez besoin pour développer votre carrière musicale arrive directement dans votre boîte email.

Loading...